Lavaur au Cœur

Bernard Carayon

Élections municipales 15 et 22 mars 2020

Projet

ACCUEILLIR LE TOUR DE FRANCE, VITRINE DE NOS TALENTS ET DE NOS RICHESSES !

Entièrement cofinancé par le Conseil Départemental, le Conseil Régional et des entreprises.

ACHEVER LES TRAVAUX ET LES ÉQUIPEMENTS ENGAGÉS

  • Les projets « Coeur de ville », avec le Conseil Régional (déjà votés) : Une navette électrique, le cinéma (3 salles dont un auditorium), 2 aires multisports, (aux Clauzades et quartier du Pigné), 1 local de réception accessible aux personnes à mobilité réduite au complexe sportif des Clauzades, une Maison des talents et des associations, la création de cheminements doux (route de Caraman, avenue Pierre-Fabre, place Pasteur…), l’aménagement des entrées de ville, des rues de Mailly, d’en Germier et Mengaud , des avenues Pierre-Fabre et Georges Spénale, des parkings (avenues Jacques Besse et Augustin Malroux), la sécurisation de la rue Raoul Lacouture, les berges de l’Agout.
  • L’école maternelle et la piscine dans le quartier des Mazasses, aménagé avec des liaisons douces, dans un périmètre cohérent et protégé (déjà votées).
  • Les autres voiries : rue du Port d’en Taïx ; Route de Gaillac ; Rue des Rosiers ; Place du jeu du mail ; éclairage du chemin des Vignes.
  • L’éclairage du stade des Clauzades.
  • La conclusion des travaux sur la cathédrale.
  • La rénovation des locaux du stade municipal.

CONSOMMER LOCAL ! Promouvoir nos produits locaux, de saison :

  • Consommons ce que nous produisons ici. Nous ferons des campagnes de promotion

    des fruits et légumes de saison.

  •  Organiser le «Week-end festif des producteurs locaux», vins et produits du terroir, auquel

    nous associerons le salon du livre, de la bande dessinée et des auteurs locaux et régionaux.

  • Circuits-courts : étendre le modèle de Lavaur au Pays de Cocagne1 : avec 95% de produits

    locaux dans les assiettes des enfants et des personnes âgées, Lavaur est un exemple pour

    les communes du Pays de Cocagne1, présidé par Bernard Carayon.

  • Des produits bio dans les restaurants scolaires.

POURSUIVRE LES EFFORTS DE LA VILLE DANS LE DÉVELOPPEMENT RESPONSABLE

  •  Faciliter les transports et le stationnement

  • Encourager l’implantation d’un réseau de covoiturage pour les personnes vivant à l’extérieur du centre-ville et dans les villages du Vaurais, avec la CCTA.

  • Poursuivre et développer les bandes et pistes cyclables (un bureau d’études a été désigné).

  • Poursuivre l’investissement dans l’éclairage public destiné à réduire la consommation (Lampes LEDS/ESL) et renforcer l’éclairage dans les endroits encore mal ou non éclairés (centre-ville, rond-point des Cauquillous, rue d’en Caoussou, chemin des Hautes Terres, chemin des Vignes, etc…).

    >> Poursuivre les aménagements et la sécurisation de la voirie :

  • allées des Tamaris, route de Belcastel (liaisons douces), chemin d’en Roudil (mise en doublesens), route du port d’en TaÏx.

  • 2 caméras de vidéo-protection supplémentaires, zone du Rouch et rond-point de la gare.

  • Poursuivre le verdissement de la ville et lutter contre la pollution

  • Amplifier la végétalisation de la ville et des entrées de ville. Planter, si possible, chaque année,un arbuste ou un arbre pour chaque naissance d’enfant de Lavaur.

  • Aménager un espace pour la pêche (ponton accessible aux personnes à mobilité réduite (PMR) sur les berges de l’Agout).

  • A l’image de la lutte contre le gaspillage alimentaire : éliminer l’utilisation du plastique des manifestations municipales.

  • Installer des arbres à insectes.

  • Protéger et sauvegarder les abeilles, par la mise en place d’un rucher municipal pédagogique (près des serres municipales) en lien avec les écoles, les ALAE, le Centre de loisirs (informer, sensibiliser).

  • Développer l’usage des pièges écologiques anti-moustiques en faisant créer des nichoirs à chauve-souris par les enfants des ALAE et du centre de loisirs. Ils seront ensuite installés dansles lieux publics par la Mairie. Lutter contre les nuisibles (frelons, chenilles, rats).

  • Faire stériliser les chats errants, en partenariat avec « 30 Millions d’amis ».

    >> Plan Local d’Urbanisme (PLU) : aujourd’hui conditionné à 95% par les directives de l’Etat, la marge de manoeuvre de la Ville est donc extrêmement réduite.

    Si un avis favorablea été donné au projet de PLU par le Commissaire enquêteur – qui l’a jugé conforme à l’intérêt général – notre équipe partage des observations et des réserves, émises par les personnes publiques associées consultées ou les habitants. Nous apporterons donc des modifications au projet de PLU afin de tenir compte des avis exprimés : reprise d’études complémentaires et nouvelle consultation pour le choix d’un bureau d’étude ; nouveau projet qui sera soumis à la consultation des personnes publiques associées ; enquête publique complémentaire.

ÉCOLES

  • Développer l’éducation numérique

  • Pour les scolaires, avec des « charriots multimédia » (comprenant des tablettes numériques)

    circulant de classe en classe dans les différents groupes scolaires (classes mobiles).

  • Pour les périscolaires (ALAE), en formant des agents municipaux à l’apprentissage d’activités numériques ludiques: initiation à la programmation informatique pour les maternelles ; soutien scolaire en ligne.

  • Mettre en place l’éducation civique (ALAE/Centre de loisirs)

    >> Pédagogie (sécurité routière, handicap, culture, goût)

  • Organiser des visites d’exploitations agricoles, d’où sont issus les produits locaux servis aux enfants (restaurants scolaires)

  • Développer des cours de cuisine avec des produits locaux pour les enfants (centre loisirs, ALAE/producteurs/cuisine centrale) et les parents

  • Développer les projets culturels pédagogiques (l’équitation, par exemple), à l’image du festival international d’opéra et de la danse.

  • Langue occitane, notre patrimoine : traduire les noms des rues et des places en occitan (panneaux)

    >> Aménager

  • L’école élémentaire des Clauzades après le déménagement de l’école maternelle dans ses nouveaux locaux, quartier des Mazasses:

  • découpage des locaux existants en deux pôles pour une meilleure prise en compte des besoins pédagogiques et physiques des élèves en fonction de leur âge. Plus de 500m2 seront ainsi repensés pour le confort des élèves et des équipes éducatives.

PROMOUVOIR L’IDÉE D’UN NOUVEAU COLLÈGE

AUPRÈS DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL

JEUNESSE

  • 1 Skatepark avec une piste de roller.
  • 2 parcours-santé dans le nouveau quartier des Mazasses, à côté de la piscine, et sur les berges.
  • Encourager le soutien scolaire par une association pour les enfants de familles à faibles revenus.
  • L’étude d’un nouveau gymnase pour la Tarnaise (Gym) aux Mazasses, projet de l’association finançable par la production d’éléctricité d’origine photovoltaique.
  • Organiser un tournoi autour du e-sport (jeux vidéo).
  • Amplifier la fréquence des soirées gratuites pour les jeunes (sans alcool).

CINÉMA

Aménager 3 salles, dont un auditorium adapté aux besoins du collège et du lycée, avec le concours, notamment, du Conseil Régional d’Occitanie. (Le projet a été adopté lors du Conseil municipal du 24/01).

Mais aussi, pour la culture et les loisirs:

  • Créer un festival « Mapping » : des fêtes de la lumière pour mettre en valeur notre patrimoine (projections monumentales).
  • Améliorer les conditions de confort et de sécurité du public, ainsi que les plateaux techniques des deux halles.
  • Achat d’une scène couverte (déjà voté).
  • Achat de gradins pour les halles (déjà voté et réceptionné).
  • Ouvrir des boutiques éphémères pour les créateurs et les artisans d’art dans les commerces vacants du centre-ville.
  • Faire revivre le kiosque à musique square Mengaud avec des groupes de musique, le week-end.
  • Favoriser l’installation d’une guinguette sur les berges de l’Agoût, (confiée à un entrepreneur).
  • Faire de la Fête des bénévoles associatifs un évènement annuel.

METTRE EN PLACE UN CONSEIL PARTICIPATIF

COMPOSÉ DE PERSONNES D’EXPÉRIENCE, DES ENTREPRISES ET DE RESPONSABLES D’ASSOCIATIONS

PROMOUVOIR LES TALENTS CULTURELS ET SPORTIFS LOCAUX

  • Création d’un hôtel d’entreprises (pour les «jeunes pousses») et promotion des talents locaux
  • Animation du marché du samedi en période estivale
  • Un nouvel Office de Tourisme accessible aux personnes à mobilité réduite, financé par la CCTA, dans la Grand’ rue (voté à la CCTA).

UNE MAISON DES TALENTS ET DES ASSOCIATIONS,

av. Augustin Malroux, à côté de la maison de la musique et de la salle de boxe (bâtiment déjà acheté).

LOGEMENTS À PRIX ABORDABLES

pour les personnes agées, handicapées et les jeunes (quartier Lagarrigue et chemin des Goutisses, 90 bientôt en construction).

DES IMPÔTS MODÉRÉS

La taxe foncière à Paris ? + 81% ! En France + 35%. A Lavaur ? +15% et stables depuis 3 ans.

La taxe d’habitation est plus faible à Lavaur (12,13%) qu’à Gaillac (13,69%) Graulhet (14,39%) et Carmaux (16,32%).

SANTÉ

  • Centre Hospitalier Une IRM – La rénovation des bâtiments hospitaliers à Pinel.
  • Maison Sport-Santé aux Mazasses : Lavaur seule ville retenue par l’État dans le Tarn pour engager une politique sportive en direction des personnes agées ou malades.
  • Recrutement en cours de 8 médecins (3 médecins urgentistes, 1 gynécologue, 2 pédiatres, 1 rhumatologue et 1 médecin du sport).

2 NOUVEAUX MÉDECINS LIBÉRAUX INSTALLÉS ;

Centre Hospitalier Une IRM – La rénovation des bâtiments hospitaliers à Pinel.
Maison Sport-Santé aux Mazasses : Lavaur seule ville retenue par l’État dans le Tarn pour engager une politique sportive en direction des personnes agées ou malades.
Recrutement en cours de 8 médecins (3 médecins urgentistes, 1 gynécologue, 2 pédiatres, 1 rhumatologue et 1 médecin du sport).

AMÉLIORER LE SOUTIEN À LA LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES :

Installation d’une chargée de mission au centre hospitalier, un poste cofinancé par le Département et la mairie (CCAS) qui s’appuiera sur les associations (décision votée lors du Conseil de surveillance de l’hôpital du 20/12/19).

AMPLIFIER L’EFFORT DE LUTTE CONTRE LES ADDICTIONS (TABAC, ALCOOL, DROGUES…) ET INITIER LA POPULATION AU MASSAGE CARDIAQUE

>> Mais aussi :

  • Développer un partenariat avec la Banque alimentaire pour la distribution de colis alimentaires aux personnes en difficulté.
  • Etendre la « garantie jeunes » à tous les chômeurs.
  • Un « plan solidarité-voisinage » sur le modèle du plan canicule.
  • Mise en place d’une bourse d’aide municipale pour les étudiants et les apprentis en difficulté financière, sur le modèle de la Bourse au permis de conduire (en contrepartie de quelques dizaines d’heures de bénévolat dans une association sociale ou caritative).
  • Installer une permanence de l’Ordre de Malte.

RENFORCER NOTRE SOUTIEN AUX PERSONNES HANDICAPÉES

  • Organiser deux conférences sur les difficultés liées à l’handicap, la première avec le collège et le lycée ; la seconde tout public.
  • Mettre en place des ateliers d’accompagnement pratique. Exemple : « Comment remplir son dossier MDPH – Maison Départementale des Personnes Handicapées ? ».
  • Continuer à associer les personnes handicapées à l’étude de tous les projets d’aménagement et de construction de logements collectifs.